Capture d’écran 2022-02-12 à 15.37.32.png

Jean-Jacques

MANCARDI

Capture d’écran 2022-02-12 à 15.37.22.png

Jean-Jacques Mancardi a suivi un itinéraire original. Cet artiste si fidèle aux canons de la sculpture classique n'est passé par aucune école d'art. Forgeron et compagnon du tour de France, il commence par réaliser des sculptures en acier. À la suite d'un accident, il se met au dessin et à la sculpture sur bois.

Puis c'est la découverte de Carrare, de ses carrières, de ses sculpteurs. Il se met alors au marbre – blanc de Carrare ou noir de Belgique - pratiquant la taille directe.

Sans abandonner la taille directe dans le marbre, Jean-Jacques Mancardi s'est converti au bronze, gagnant ainsi une liberté que le sculpteur armé de son seul ciseau n'aura jamais, et donc la possibilité de varier infiniment le motif. Il réalise ses bronzes selon la méthode de la cire perdue.

Actuellement, le monde des Workers et des Graffeurs alimente son inspiration. Les workers, dans la continuité des grands bâtisseurs de cathédrale et pour mettre à l'honneur ces hommes qui construisent nos lieux de vie et de travail. Les Graffeurs, ceux qui s'expriment sur tous les supports, qui colorent nos vies, leurs peintures murales, descendent tout droit des peintures préhistoriques et plus récemment des fresques pour devenir de l'art urbain.

Capture d’écran 2022-02-12 à 15.39.19.png